Category Archives: Matériel Montessori

Le serpent positif

Le serpent positif

Pour l’activité du serpent positif, j’ai fabriqué 2 boîtes :

  • une grande boîte telle que L = 30 cm, l = 21 cm et h = 3,5 cm (pour les barrettes de couleur)
  • une petite boîte telle que L = 12 cm, l =12 cm et h = 3,5 cm (pour le change positif)

 

Fabrication de la grande boîte

Pour fabriquer cette boîte, j’ai utilisé du contreplaqué de 0,5 cm d’épaisseur et du contreplaqué de 1 cm d’épaisseur.

Dans le contreplaqué de 0,5 cm d’épaisseur, j’ai découpé :

  • 1 plaque de 30×21 cm (pour le fond)
  • 2 bandes de 19,6×2,5 cm (pour les cloisons)
  • 2 bandes de 28,6×2,5 cm (pour les cloisons)

Dans le contreplaqué de1 cm d’épaisseur, j’ai découpé :

  • 1 plaque de 30×21 cm (pour le couvercle)
  • 2 bandes de 21×3 cm avec un biseau de 45° à chaque extrémité (pour les côtés)
  • 2 bandes de 30×3 cm avec un biseau de 45° à chaque extrémité (pour les côtés)

Afin de minimiser l’usage de la colle à bois, j’ai fait des rainures dans les côtés des boîtes ainsi que des entailles dans les cloisons.

Rainures de 5 mm de large sur 3 mm de profondeur.

Entailles de 5 mm de largeur dans les cloisons.

Et voilà, les cloisons tiennent déjà toutes seules !

Pour le collage, j’ai commencé par coller un grand côté et un petit côté sur le fond de la boîte. Puis j’ai placé les cloisons enchevêtrées comme ci-dessus et j’ai collé l’autre grand côté et l’autre petit côté.

Enfin, mon mari a usiné le couvercle à la défonceuse afin qu’il s’emboîte parfaitement.

Fabrication de la petite boîte

Pour fabriquer cette boîte, j’ai utilisé du contreplaqué de 0,5 cm d’épaisseur et du contreplaqué de 1 cm d’épaisseur.

Dans le contreplaqué de 0,5 cm d’épaisseur, j’ai découpé :

  • 1 plaque de 12×12 cm (pour le fond)
  • 1 bande de 10,6×2,5 cm (pour la cloison)

Dans le contreplaqué de1 cm d’épaisseur, j’ai découpé :

  • 1 plaque de 12×12 cm (pour le couvercle)
  • 4 bandes de 12×3 cm avec un biseau de 45° à chaque extrémité (pour les côtés)

Afin de minimiser l’usage de la colle à bois, j’ai fait des rainures sur 2 côtés opposés de façon à ce que le compartiment pour les barrettes dorées mesure 5,5 cm de large et celui des barrettes noires et blanches mesure 4 cm.

Rainures de 5 mm de large sur 3 mm de profondeur.

Pour le collage, j’ai collé les quatre bords sur le fond, puis, j’ai simplement inséré la cloison dans son emplacement.

Les perles

Vous trouverez dans cet article le détail des perles nécessaires pour cette activité.

Matériel Montessori avec les perles

Matériel Montessori avec les perles

Dans cet article en cours de rédaction, je vous propose un récapitulatif du matériel Montessori nécessitant l’achat de perles (je complèterai les rubriques au fur et à mesure de la fabrication et de mes formations).

J’achète les perles sur atelier-montessori.com mais vous pouvez les commander directement chez le fournisseur dont voici les coordonnées :

Le chapelet d’Ambert – ZI DE LA MASSE BP 10 63600 AMBERT FRANCE

Tél. 04.73.82.01.26 – Fax 04.73.82.60.67

C’est une dame qui répond au téléphone et il faut lui dire que c’est pour du matériel Montessori, elle a l’habitude.

J’ai choisi des perles de 8 mm de diamètre, la teinte vert émeraude au lieu de vert foncé et la teinte jaune translucide (ou jonquille) au lieu de jaune doré (les perles dorées proviennent de Chine).

Introduction au système décimal

La chaine de 100

La chaine de 1 000

Les tables de Séguin

Les premières tables de Séguin

Elles permettent d’apprendre les nombres de 11 à 19.

Elles s’utilisent avec les tablettes de 1 à 9 ainsi que les perles suivantes :

  • 9 barrettes de 10 perles dorées
  • 1 barrette de 1 perle rouge
  • 1 barrette de 2 perles vertes
  • 1 barrette de 3 perles roses
  • 1 barrette de 4 perles jaunes
  • 1 barrette de 5 perles bleu ciel
  • 1 barrette de 6 perles violettes
  • 1 barrette de 7 perles blanches
  • 1 barrette de 8 perles marron
  • 1 barrette de 9 perles bleu azur

Les deuxièmes tables de Séguin

 Elles permettent d’apprendre les nombres de 11 à 19.

Elles s’utilisent avec les tablettes de 1 à 9 ainsi que les perles suivantes :

  • 9 barrettes de 10 perles jaune translucide (ou dorées)
  • 9 perles jaune translucide (ou doré)

Pour la fabrication des tables de Séguin, lisez cet article.

Le serpent positif

Perles pour le serpent de couleurs

  • 10 perles rouges pour fabriquer 10 barrettes de 1 perle
  • 20 perles vertes pour fabriquer 10 barrettes de 2 perles
  • 30 perles roses pour fabriquer 10 barrettes de 3 perles
  • 40 perles jaunes pour fabriquer 10 barrettes de 4 perles
  • 50 perles bleues claires pour fabriquer 10 barrettes de 5 perles
  • 60 perles violettes pour fabriquer 10 barrettes de 6 perles
  • 70 perles blanches pour fabriquer 10 barrettes de 7 perles
  • 80 perles marron pour fabriquer 10 barrettes de 8 perles
  • 90 perles bleues foncées pour fabriquer 10 barrettes de 9 perles

Perles pour le change positif

  • 100 perles jaunes translucide (ou dorées) pour fabriquer 10 barrettes de 10 perles
  • 10 perles blanches et 35 perles noires pour fabriquer l’escalier blanc et noir

 

Pour la fabrication des boîtes permettant de ranger ce matériel, lisez cet article.

 

 

 

Le serpent négatif

 

La boîte des fuseaux

La boîte des fuseaux

Une boîte en deux parties qui s’emboîtent

Pour fabriquer la boîte des fuseaux, j’ai utilisé du contreplaqué de 0,5 cm d’épaisseur et du contreplaqué de 1 cm d’épaisseur (pour info, mon mari m’en a trouvé à Leroy Merlin pour 1 € la chute !).

Dans le contreplaqué de 0,5 cm d’épaisseur, j’ai découpé :

  • 2 plaques de 20×30 cm (pour le fond de chaque partie de la boîte)
  • 2 bandes de 30×6,5 cm (pour le bord postérieur de chaque partie de la boîte, là où sont collés les chiffres)
  • 8 bandes de 18,8×3 cm (pour les cloisons)

Dans le contreplaqué de1 cm d’épaisseur, j’ai découpé :

  • 4 bandes de 19,5×3 cm avec un biseau de 45° à l’une des extrémités (pour les côtés de chaque partie de la boîte)
  • 2 bandes de 30×3 cm avec un biseau de 45° à chaque extrémité (pour le bord antérieur de chaque partie de la boîte)

Sur ces dernières, j’ai réalisé des rainures de 3 mm de profondeur et de 5 mm de largeur afin de caler les cloisons lors du collage. Si vous préférez coller les cloisons sans les encastrer dans des rainures, il faudra découper des cloisons de 18,5 cm de longueur au lieu de 18,8 cm.

Une fois les différentes pièces préparées, il ne reste plus qu’à coller. J’ai commencé par le bord antérieur, puis le côté gauche. Ensuite, j’ai collé les cloisons en m’aidant des rainures et d’une équerre, puis, le côté droit.

Sur le bord postérieur de chaque partie de la boîte, j’ai collé les chiffres de 0 à 9 après les avoir imprimés sur une feuille A4 adhésive transparente et découpés. Pour bien positionner les chiffres entre les cloisons, j’ai positionné les bords postérieurs comme ceci :

Il ne reste plus qu’à coller les bords postérieurs sur chaque partie de la boîte.

Les fuseaux

Pour cette activité, 45 fuseaux sont nécessaires. Pour les fabriquer, j’ai utilisé 8 tourillons lisses en bois de hêtre de 1 mètre de longueur et de 8 millimètres de diamètre. Chaque fuseau mesure 15 cm de long, donc 1 tourillon = 6 fuseaux.

Avec les chutes restantes, je compte fabriquer une boîte avec un trou dans laquelle les enfants pourront introduire ces petits cylindres (un peu comme une boîte à cure-dents).

 

La boîte des tissus

La boîte des tissus

Pour cette activité, il y a plusieurs façons de procéder :

  • on peut fabriquer 2 boîtes, une avec des tissus naturels, l’autre avec des tissus synthétiques ;
  • ou bien une avec des tissus de couleur, l’autre avec des tissus tous blancs ;
  • moi j’ai préféré mettre tous mes tissus dans une même boîte, en essayant de privilégier une même couleur : pour la présentation, je prendrai 2 ou 3 paires à chaque fois que je mettrai sur un plateau, puis, quand toutes les paires seront maîtrisées, l’enfant pourra manipuler tous les tissus en même temps.

Comme j’avais une jolie boîte de 17×22 cm, j’ai découpé des morceaux de tissu de 15×20 cm.

Pour le moment, voici les tissus contenus dans la boîte :

  • soie sauvage
  • satin
  • lin
  • flanelle de coton bio
  • polaire de coton bio
  • laine bouillie
  • cuir

Les chiffres rugueux

Les chiffres rugueux

Je voulais que mes chiffres rugueux ressemblent à peu près à ceux vendus par la société italienne GONZAGARREDI :

Les étapes de fabrication sont les mêmes que pour les lettres rugueuses :

  1. découper les tablettes (ici 15 x 11 cm), puis les poncer,
  2. les recouvrir de plastique adhésif vert,
  3. imprimer les chiffres rugueux à l’envers et les coller au dos du papier de verre couleur sable (j’ai tracé des chiffres de 10 cm environ, soit deux fois la hauteur des plus petites lettres, puisque les chiffres occupent 2 interlignes),
  4. découper les chiffres avec un cutter de précision,
  5. coller les chiffres,
  6. tracer un trait noir au marqueur indélébile au niveau du bord inférieur de chaque tablette.

Les lettres rugueuses

Les lettres rugueuses

Le week-end dernier, mon mari et moi avons profité du beau temps pour sortir la scie à ruban du garage et découper les tablettes pour fabriquer les lettres rugueuses et les chiffres rugueux.

Nous avons utilisé du contreplaqué de peuplier de 5 mm d’épaisseur. Pour les dimensions des tablettes, je me suis inspirée de celles fabriquées par la société italienne GONZAGARREDI (matériel agrée AMI) :

D’après ce que j’ai pu constater, les lettres de l’alphabet utilisées pour les lettres rugueuses ou l’alphabet mobile ont seulement 2 tailles. Or, à l’école, quand on apprend à écrire aux enfants, on leur apprend 4 tailles :

  • 1 interligne pour a, c, e, i, m, n, o, r, s, u, v, w, x
  • 2 interlignes pour d et t
  • 3 interlignes pour b, g, h, j, k, l, p, q, y, z
  • 5 interlignes pour la lettre f

Étant donné que je suis professeur des écoles, je n’ai pas pu m’empêcher de tracer mon propre alphabet afin que les lettres respectent les proportions ci-dessus. Du coup, j’ai également 4 dimensions pour les tablettes :

  • 15 x 11 cm
  • 15 x 16 cm
  • 15 x 21 cm
  • 15 x 27 cm

Une fois les tablettes coupées et bien poncées, je les ai recouvertes avec du plastique adhésif (rouge pour les voyelles et bleu pour les consonnes). Ensuite, j’ai imprimé les lettres à l’envers sur des feuilles autocollantes que j’ai collées au dos du papier de verre grain moyen (équivalent 120) couleur sable. Vous pouvez télécharger mon fichier pdf ici.

Après avoir découpé les lettres avec un cutter de précision, je les ai collées sur les tablettes. Afin qu’il n’y ait pas d’ambiguïté par rapport au sens dans lequel les enfants devront tenir les tablettes, j’ai tracé un trait en bas au marqueur indélébile noir. Et voilà ! Il ne nous reste plus qu’à fabriquer une boîte pour les ranger !

 

 

 

Les boîtes des couleurs

Les boîtes des couleurs

En ce moment, je suis en train de peindre les tablettes pour les 3 boîtes des couleurs.
Ce kit complet acheté sur fabrique-montessori.com m’a été offert pour Noël (encore merci Claire et Rémi !) :

Le rose

J’ai commencé par la nuance de rose. Pour cela, j’ai utilisé le blanc, le rose clair, le rose moyen et le rose foncé du kit. J’ai fait les mélanges suivants dans un bac à glaçons, en prévoyant une plus grande quantité de nuance médiane (nuance 4) pour peindre également la paire de tablettes rose de la boîte 2 :

  • nuance 1 : blanc + rose clair
  • nuance 2 : rose clair pur
  • nuance 3 : rose clair + rose moyen en petite quantité
  • nuance 4 : petite quantité de rose clair + rose moyen
  • nuance 5 : rose moyen pur
  • nuance 6 : rose moyen + rose moyen en petite quantité
  • nuance 7 : petite quantité de rose moyen + rose foncé

En fait, j’ai prévu beaucoup trop de peinture. Moins de 1/3 de l’alvéole aurait suffi pour chaque nuance, sauf pour la nuance médiane où il faut prévoir le double.

Avant de passer la première couche, j’ai poncé les 9 tablettes avec du papier de verre grain 180. Voici le résultat :

Avant de passer la 2e couche, j’ai poncé très légèrement avec du papier de verre grain 220. Puis, 6 heures plus tard, j’ai collé les bords avec le vernis fourni dans le kit et j’ai verni le tout.
Et voilà !

Le bleu

Comme pour la nuance de rose, j’ai utilisé le blanc, le bleu clair, le bleu moyen et le bleu foncé du kit. Ici, il faut prévoir 11 tablettes (7 pour la boîte 3, 2 pour la boîte 2 et 2 pour la boîte 1). J’ai réalisé les mélanges suivants :

  • nuance 1 : blanc + bleu clair
  • nuance 2 : bleu clair + une petite goutte de bleu moyen
  • nuance 3 : bleu clair en petite quantité + bleu moyen
  • nuance 4 : bleu moyen pur
  • nuance 5 : bleu moyen + une petite goutte de bleu foncé
  • nuance 6 : bleu moyen + bleu foncé en petite quantité
  • nuance 7 : bleu moyen en petite quantité + bleu foncé

Le violet

Ici j’ai seulement utilisé les violets clair, moyen et foncé du kit. Comme pour la nuance de rose, il faut prévoir 9 tablettes. J’ai fait les mélanges suivants :

  • nuance 1 : violet clair + une petite goutte de violet moyen
  • nuance 2 : violet clair + violet moyen en petite quantité
  • nuance 3 : violet clair en petite quantité + violet moyen
  • nuance 4 : violet moyen pur
  • nuance 5 : violet moyen + violet foncé en petite quantité
  • nuance 6 : violet moyen en petite quantité + violet foncé
  • nuance 7 : violet foncé pur

Le vert

Là aussi, j’ai seulement utilisé les verts clair, moyen et foncé du kit. Comme pour la nuance de rose, il faut prévoir 9 tablettes. J’ai fait les mélanges suivants :

  • nuance 1 : vert clair pur
  • nuance 2 : vert clair + une petite goutte de vert moyen
  • nuance 3 : vert clair en petite quantité + vert moyen
  • nuance 4 : vert moyen pur
  • nuance 5 : vert moyen + une petite goutte de vert foncé
  • nuance 6 : vert moyen + vert foncé en petite quantité
  • nuance 7 : vert moyen en petite quantité + vert foncé

Le orange

La gamme de orange est assez difficile à réaliser car la couleur orange est difficile à foncer. Il faut donc utiliser très peu de peinture orange clair dans les premières nuances. Comme je n’ai pas cherché à foncer le orange foncé du kit, les 4 dernières nuances sont moins étalées que dans les gammes précédentes.

Ici j’ai utilisé les oranges clair, moyen et foncé du kit. Comme pour la nuance de rose, il faut prévoir 9 tablettes. J’ai fait les mélanges suivants :

  • nuance 1 : orange clair pur
  • nuance 2 : orange clair + orange moyen
  • nuance 3 : orange clair en petite quantité + orange moyen
  • nuance 4 : orange moyen pur
  • nuance 5 : orange moyen + orange foncé
  • nuance 6 : orange moyen en petite quantité + orange foncé
  • nuance 7 : orange foncé pur

Le rouge

La gamme de rouge est encore plus difficile à réaliser que la gamme de orange car on ne peut pas éclaircir le rouge clair avec du blanc (cela ferait du rose). Les nuances de rouge sont donc moins étalées que les autres gammes.

Ici j’ai utilisé les rouges clair, moyen et foncé du kit. Comme pour le bleu, il faut prévoir 11 tablettes (7 pour la boîte 3, 2 pour la boîte 2 et 2 pour la boîte 1). J’ai réalisé les mélanges suivants :

  • nuance 1 : rouge clair pur
  • nuance 2 : rouge clair + rouge moyen en petite quantité
  • nuance 3 : rouge clair en petite quantité + rouge moyen
  • nuance 4 : rouge moyen pur
  • nuance 5 : rouge moyen + rouge foncé en petite quantité
  • nuance 6 : rouge moyen + rouge foncé
  • nuance 7 : rouge moyen en très petite quantité + rouge foncé

Le jaune

Le jaune s’éclaircit avec le blanc et se fonce avec le violet (on obtient un jaune moutarde). J’ai donc utilisé le blanc, le jaune moyen et le violet moyen du kit (il n’y avait pas de jaune clair ni de jaune foncé). Comme pour le bleu et le rouge, il faut prévoir 11 tablettes (7 pour la boîte 3, 2 pour la boîte 2 et 2 pour la boîte 1). J’ai réalisé les mélanges suivants :

  • nuances 1 à 3 : blanc + jaune moyen en diminuant le blanc et augmentant le jaune
  • nuance 4 : jaune moyen pur
  • nuances 5 à 7 : jaune moyen + violet moyen en augmentant le violet (très peu de violet à chaque fois sinon on obtient du marron)

Le gris

Pour la gamme de gris j’ai utilisé du blanc et du noir, mais pas le noir fourni dans le kit car ce dernier tirait vers le bleu marine. Du coup, j’ai obtenu un dégradé de bleu-gris dans mes essais. Ici, il faut prévoir 13 tablettes (7 pour la boîte 3 et 6 pour la boîte 2). J’ai réalisé les mélanges suivants :

  • nuance 1 : blanc pur
  • nuances 2 à 6 : blanc + noir en diminuant la quantité de blanc et augmentant celle de noir
  • nuance 7 : noir pur

Le marron

Ici j’ai utilisé le blanc, les marron clair et moyen du kit (il n’y avait pas de marron foncé) et du noir. Comme pour la nuance de rose, il faut prévoir 9 tablettes. J’ai fait les mélanges suivants :

  • nuance 1 : blanc + marron clair
  • nuance 2 : marron clair pur
  • nuance 3 : marron clair + marron moyen
  • nuance 4 : marron moyen pur
  • nuance 5 : marron moyen + une pointe de noir
  • nuance 6 : marron moyen + un petit peu plus de noir que pour la nuance 5
  • nuance 7 : marron moyen + un petit peu plus de noir que pour la nuance 6

Et voilà, j’ai fini !

Les cadres d’habillage

Les cadres d’habillage

Nous avons huit cadres d’habillage :

  • gros boutons
  • petits boutons
  • fermeture éclair séparable (de blouson)
  • fermeture éclair non séparable (de jupe)
  • boutons pression
  • rubans (pour apprendre à faire les nœuds puis les boucles)
  • lacets
  • boucles de ceinture

Les six premiers, je les ai fabriqués moi-même. J’ai commandé les cadres et les clous de tapissier sur le site fabrique-montessori.com. Pour les tissus, je dois avouer que je me suis fait plaisir en les achetant sur biotissus.com. Quels sont mes préférés ? Le cadre de la fermeture de blouson en polaire de coton bio doublé de flanelle et le cadre des rubans en soie sauvage !

Les deux derniers, je les ai achetés tout prêts sur fabrique-montessori.com.